Lumière sur nos acteurs de l’ombre #6 : Julien Dupuy

Julien Dupuy
Coach 

Pour ce numéro, nous avons rencontré Julien, coach, ancien joueur et membre investi du club, qui vibre avec l’US3B depuis maintenant plus de 15 ans.

Salut Julien, peux-tu te présenter en quelques lignes ?
Salut ! Julien, 34 ans, coach des U20 et au club depuis 2005 !

On parle ici d’acteur de l’ombre ; tu n’as pas vraiment été dans l’ombre à Pomarez lors de la finale grande région la saison passée pour nos cadettes. Les arènes s’en souviennent encore ! Le sport c’est aussi ça pour toi : des moments de folie, de partage, de chants ?
Je me considère effectivement comme un acteur de l’ombre depuis mes débuts en tant que coach. Acteur car investi pour mon club et pour les jeunes. De l’ombre car je n’aime pas du tout passer au premier plan alors je fais tout pour rester discret. Les gens ont souvent une mauvaise image de moi ou faussée et ça me va très bien. Pour revenir aux arènes c’est totalement ma vision du sport, c’était très spécial, pour les filles et leur parcours, pour vous les coachs, pour le club, pour les parents et pour le chauffeur du bus 😉. On a réussi à vibrer à l’unisson pour nos couleurs et c’était magique tout simplement. Vu que je n’aime pas faire les choses à moitié et que l’on m’a confié le mégaphone il m’a fallu, bien accompagné, donner de la voix pour être la petite force en plus pour nos joueuses et parce que j’aime bien chanter et être à fond quand je supporte. Je terminerais juste par cette citation que j’aime beaucoup :  » c’est une chance de ne pas ressembler à ce que le monde nous croit  »

As-tu un modèle ? Une personne qui t’a inspiré à te lancer dans cette discipline ou dans le monde du sport en général ? Et qui peut être t’inspire toujours.
Modèle de vie : mes parents forcément ! Beaucoup de valeurs de droiture d’humour et d’amour. Je les aime avec un soupçon de crainte et donc naturellement le respect en découle. Je m’en sers énormément encore aujourd’hui pour coacher.
Modèle sportif : Michael Jordan, car il incarne à mes yeux le travail, la réussite, l’exigence et le talent.

Quel est ton plus beau souvenir dans ce club ?
J’en ai beaucoup… mais mes plus beaux souvenirs sont humains avant tout.
Mes petites benjamines, Marie, Justine, Tiphanie, Boubou, entre autres. Mes cadets, Gaëtan, Panda, Pierrick, Aïmen, Zitoune, Pouit et Jo entre autres. La chance d’avoir aussi pu jouer avec eux en sénior. Mon équipe U20 actuelle, la coupe de la Haute-Vienne, et tout le travail réalisé avec Pierrick et Aïmen. Mes années joueurs avec les amis Henrifina, Rémy, Fab, Pierro, Steven, entre autres, depuis l’honneur départe et sous la présidence de Claude. Les tournois, les déplacements, les repas, mes différents responsables d’équipe. Les parents des jeunes et tous ces sourires et souvenirs. Toutes ces années sont des bons et beaux moments qui font qu’à ce jour je suis resté fidèle à ce club.

Le stress et la montée d’adrénaline dans les grands matchs sont plus présents en tant qu’entraîneur ou en tant que joueur pour toi ?
En tant qu’entraîneur je pense car je suis responsable d’un jeu que je ne joue pas. Il faut arriver à transformer ça en énergie positive afin que les joueurs arrivent à donner le meilleur d’eux même avec confiance.

Comment vois-tu la fin de saison de ton équipe ?
J’espère la première place rien de moins. La deuxième place de la phase aller n’est toujours pas digérée pour ma part !

Tu n’y échapperas pas ! À ton tour pour les dilemmes :
Boston champion NBA ou PSG champion Européen ? Boston champion NBA
Perdre de 20 points ou perdre de 1 point ? Perdre de 20 points
Coacher ou Jouer ? Coacher
Pauleta ou Cavani ? Edinson Cavani
Poppers ou Pampers ? Popampers

Merci pour tes réponses !
Tu as déjà entraîné de nombreuses générations de joueurs et joueuses au club et nous espérons que tu en coacheras encore beaucoup d’autres.  À bientôt sur les terrains !